La Liberté

François Mauron tiendra la barre

La Liberté tient son nouveau rédacteur en chef, choisi au sein même de la rédaction

François Mauron prendra ses nouvelles fonctions le 1er décembre. © Charly Rappo
François Mauron prendra ses nouvelles fonctions le 1er décembre. © Charly Rappo

Sébastien Julan

Publié le 05.11.2021

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Médias » Un nouveau chapitre va s’ouvrir dans le grand livre de La Liberté, commencé à Fribourg il y a un siècle et demi. Et c’est à François Mauron qu’il appartiendra de l’écrire à la tête de la rédaction à compter du 1er décembre prochain. Le journaliste de 52 ans a été choisi pour devenir le prochain rédacteur en chef, informe le conseil d’administration du Groupe Saint-Paul, qui a siégé cette semaine.

Il succède à Serge Gumy qui, comme annoncé début septembre et après six ans de fonction, deviendra dès le mois prochain directeur de St-Paul Médias SA, société qui regroupera à terme les rédactions et les marketings de tous les titres du groupe (La Liberté, La Gruyère, La Broye Hebdo et Le Messager). Cette société coiffera en outre les activités de la régie publicitaire media f (lire plus bas).

Un chef de rubrique

Actuel chef de la rubrique régionale, la plus fournie du journal, François Mauron s’inscrit dans la lignée de Louis Ruffieux et Serge Gumy, les précédents rédacteurs en chef fribourgeois issus de l’équipe rédactionnelle du quotidien. Il «a été choisi pour ses qualités journalistiques éprouvées, sa connaissance du terrain fribourgeois et l’importance de ses réseaux dans les milieux politiques et économiques. Il peut aussi se prévaloir d’un solide bagage de gestion d’équipe», souligne le communiqué de presse.

2011

la date de l’entrée de François Mauron à «La Liberté»

Marié et père de trois grands enfants (âgés de 22, 18 et 14 ans), François Mauron a passé son enfance dans la Broye, à Saint-Aubin. Il est aujourd’hui domicilié dans sa commune d’origine, à Villars-sur-Glâne. Son parcours? Celui d’un premier de classe (Collège Saint-Michel, Faculté des lettres de l’Université de Fribourg) et de premier de cordée aussi, comme en témoigne son mémoire de licence en histoire consacré à la section Moléson du Club alpin suisse.

Fidèle à ses racines rurales, le fils de paysan est entré dans le métier en labourant les champs journalistiques au Sillon romand (devenu Terre et Nature), où il a fait son stage RP. Son bagage professionnel, plutôt magazine à ce moment-là, s’étoffera lors de son passage à Coopération, puis ce sera le saut dans le bain de l’actualité et de l’investigation comme correspondant à Fribourg du Temps pendant quatre ans.

A son actif également, une infidélité passagère à la plume lorsqu’il passe des deux côtés de la caméra et de l’écran en participant au lancement de La Télé en qualité de rédacteur en chef adjoint et, à ce titre, responsable de l’antenne fribourgeoise. Retour finalement à la presse écrite avec son entrée au boulevard de Pérolles, en 2011, pour s’occuper d’abord de l’économie régionale avant de reprendre l’année suivante les rênes de la rubrique régionale de La Liberté. Il siège en outre, mais plus pour longtemps, au Conseil suisse de la presse, le gardien de l’éthique et de la déontologie de la profession.

Le virage numérique

Si le nouveau chef entend avec son équipe «renforcer encore la vocation régionale» du titre, c’est pour mieux «l’ouvrir sur des horizons plus vastes», lui qui fait preuve d’une curiosité et d’un intérêt à 360 degrés, du sport (passionné de basket, entre autres) à la culture (littérature, musique).

Dès son entrée en fonction, François Mauron prendra part aux discussions sur les futures collaborations entre les titres du Groupe Saint-Paul. «Cela doit nous permettre de dégager du temps et des forces pour des articles plus fouillés et de qualité», déclare-t-il. Et d’avancer l’autre défi à relever, conformément aux choix stratégiques arrêtés par le groupe: la montée en puissance de la transition numérique du journal. «Nous avons accompli beaucoup de progrès, mais devons continuer pour fournir une information plus intense et plus rapide sur nos différents supports.» Ce sera la tâche de l’ensemble des journalistes, prévient l’intéressé, et non de la seule cellule multimédia.


Romain Glasson devient directeur marketing

Bientôt regroupés sous un même toit, le marketing et la régie publicitaire ont un nouveau chef: Romain Glasson.

Autre nomination puisée dans le vivier de Saint-Paul: Romain Glasson devient directeur marketing de la nouvelle société St-Paul Médias SA. Ce Gruérien de 56 ans conduira dès le 1er décembre tant les activités de régie publicitaire que de marketing lecteurs. Et le communiqué de presse de préciser: «Il aura la responsabilité de mener à bien le projet de réunification, au sein de la nouvelle société, des activités liées au marché publicitaire et au marché lecteurs de toutes les marques du Groupe Saint-Paul, ainsi que d’en assurer la direction opérationnelle.»

Romain Glasson a longtemps été directeur de Publicitas Fribourg. Charly Rappo

Longtemps directeur de Publicitas Fribourg, où il a œuvré vingt-cinq ans, Romain Glasson a été la cheville ouvrière de la création de la régie publicitaire media f, interne au groupe, une société qui a chapeauté par la suite également le secteur imprimerie. Avec à la clé deux restructurations ces dernières années. Pour garder un pied dans ce domaine, le directeur va entrer au conseil d’administration de media f imprimerie SA, qui concentrera les activités d’imprimerie. Il y apportera son soutien à sa directrice, Sandrine Péclat Zapf, dans la mise en place du nouveau modèle d’affaires. Pour rappel, les activités de régie publicitaire de media f SA seront intégrées dans la nouvelle société St-Paul Médias SA, mais se poursuivront sous la marque media f.

Enfin, le conseil d’administration a désigné Cédric Bigler, actuel directeur du service informatique de Saint-Paul, pour la fonction de responsable des services généraux du groupe. Un secteur qui regroupera les finances, les ressources humaines et l’informatique. SJu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00