La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Il dénonce une prise en charge médicale excessive

Interpellé de façon musclée début 2022, un homme dénonce une prise en charge médicale abusive

Le prévenu est accusé d’avoir frappé un agent de police durant une intervention mouvementée à l’Hôpital de Marsens, lors de laquelle il a subi une médication forcée. © Adobe Stock/photo prétexte
Le prévenu est accusé d’avoir frappé un agent de police durant une intervention mouvementée à l’Hôpital de Marsens, lors de laquelle il a subi une médication forcée. © Adobe Stock/photo prétexte

Marc-Roland Zoellig

Publié le 11.05.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Justice » Incarcéré depuis 16 mois et menacé d’une mesure thérapeutique institutionnelle de durée indéterminée, un Fribourgeois de bientôt 34 ans, accusé d’avoir frappé un policier qui tentait de le maîtriser au Centre de soins psychiatriques de Marsens le 17 janvier 2022, a livré sa version jeudi au Tribunal de la Gruyère. S’estimant victime d’une erreur de diagnostic commise par un expert trop focalisé sur son look et ses convictions rastafariennes, il accuse son propre père, qui l’a violenté durant son enfance, de l’avoir dénoncé abusivement aux autorités, provoquant une intervention disproportionnée de la police, suivie d’une prise en charge médicale totalement excessive.

Sorti de détention à la fin de l’année 2020, après avoir purgé une

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11