La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les chauffeurs partent au combat

Le renouvellement de la convention collective de travail des Transports publics fribourgeois est bloqué

Dénonçant une détérioration des conditions de travail, les représentants du personnel ont quitté la table des négociations. Une pétition est lancée. © Alain Wicht
Dénonçant une détérioration des conditions de travail, les représentants du personnel ont quitté la table des négociations. Une pétition est lancée. © Alain Wicht

Thibaud Guisan

Publié le 10.12.2021

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Transport » Le torchon brûle entre la direction des Transports publics fribourgeois (TPF) et une partie de son personnel. En cause: les discussions en vue du renouvellement de la convention collective de travail (CCT) de l’entreprise, qui ont conduit à une impasse. Pour l’heure, les négociations sont suspendues. L’enjeu est de taille, puisque l’accord concerne près de 1000 collaborateurs, sur l’effectif total de 1200 personnes que comptent les TPF.

Dénonçant une détérioration de leurs conditions de travail et estimant se heurter à un mur, les syndicats SEV et Transfair, qui représentent le personnel actif dans le domaine du transport, ont décidé de quitter la table des négociations cet automne, après quatre rencontres jugées stériles. «Le but n’est pas la bagarre. Mais quand une partie n’a rien à dire,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00