La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Les Vaudois méritent de la diversité»

A 29 ans, la centriste Valérie Dittli croit en ses chances d’accéder au gouvernement le 10 avril

La Zougoise d’origine Valérie Dittli estime avoir «les épaules solides», assez pour prétendre à un siège au Conseil d’Etat vaudois. © Keystone
La Zougoise d’origine Valérie Dittli estime avoir «les épaules solides», assez pour prétendre à un siège au Conseil d’Etat vaudois. © Keystone

Achille Karangwa

Publié le 31.03.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Politique » Elle est la surprise du premier tour à l’élection au Conseil d’Etat vaudois – alors qu’elle n’a pas été élue au Grand Conseil. Arrivée septième le 20 mars, la présidente du Centre, Valérie Dittli, est maintenant électrisée par un sondage MIS Trend la donnant favorite devant son colistier de l’Alliance vaudoise Michaël Buffat (udc). Elle appelle à voter compact. A 29 ans, la juriste d’origine zougoise pourrait donc bientôt pousser la porte du château Saint-Maire, si le peuple devait voter à droite le 10 avril prochain. Et contribuer à détrôner une majorité de gauche ébranlée par un premier tour en demi-teinte. En tout cas, Valérie Dittli en est persuadée.

Sans députés, mais éligible au Conseil d’Etat:

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11