La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Moléson à l’heure du grand lifting

Dans la station gruérienne, un double chantier a pris place sur le funiculaire et le téléphérique

A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté
A Moléson, le déplacement des câbles du téléphérique est réalisé pour la première fois. Côté funiculaire, l’ancien moteur de 1998 a tiré sa révérence alors que la partie électrique de l’installation est entièrement renouvelée. © La Liberté

Maud Tornare

Publié le 16.03.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Remontées mécaniques» «C’est une belle bête. On serait presque triste de la voir partir», commente Jérémy Yerly, chef d’exploitation un brin nostalgique, devant le moteur du funiculaire de Moléson. A Plan-Francey, une page de l’histoire mécanique de la station se tourne. La machine, qui a entraîné l’installation durant 25 ans, vient de céder sa place à un moteur flambant neuf. Fermée depuis le 27  février, la station gruérienne effectue toute une série de travaux inédits sur ses remontées mécaniques. Entre Plan-Francey et le sommet, un double chantier a pris place sur le funiculaire et le téléphérique.

Il y a quelques jours, l’équipe technique de la station et les employés de la société Sisag, spécialisée dans les systèmes de contr&oci

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11