La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pas besoin de contrôles supplémentaires

Publié le 25.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Malversations » Le Conseil d’Etat n’entend pas aller plus loin pour soutenir les communes.

Le Conseil d’Etat n’était déjà pas chaud. Il y a une année, il préconisait le rejet d’un postulat lui demandant d’étudier de nouvelles mesures à mettre en place pour protéger les communes de malversations. Mais les députés n’ont pas suivi ce préavis et ont adopté le postulat. Les détournements de fonds publics à Belfaux ou encore à Vuisternens-en-Ogoz étaient alors dans toutes les têtes.

Le rapport publié hier n’offre pas vraiment de nouvelles pistes pour resserrer les mailles du filet. Il se contente de rappeler le dispositif existant, à savoir la mission de contrôle du Conseil communal, de l’organe de révision et de la commission financière, et de donner les raisons qui justifieraient de ne pas aller plus loin.

Ainsi, le Conseil d’Etat estime disproportionné de procéder à un contrôle supplémentaire rétroactif des comptes communaux. «Il n’entend pas s’immiscer dans la gest

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00