La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pourquoi la charte n’a pas séduit

Une charte sur l’égalité salariale envoyée aux communes a subi un camouflet. Les élus s’expliquent

A Crésuz, les autorités communales ont signé la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public. Ici, l’administration communale. © Charly Rappo
A Crésuz, les autorités communales ont signé la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public. Ici, l’administration communale. © Charly Rappo

Lise-Marie Piller

Publié le 11.03.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Egalité » C’est une véritable déconvenue pour Unia Fribourg. Le syndicat avait envoyé à toutes les communes fribourgeoises la Charte pour l’égalité salariale dans le secteur public, lancée par Alain Berset en 2016, en leur demandant d’y adhérer – car seules Fribourg et Villars-sur-Glâne l’avaient signé au 31 janvier de cette année. Le but était d’inciter les autorités à affirmer leur détermination à mettre en œuvre l’égalité salariale dans leur sphère d’influence.

Mais seules huit communes ont répondu positivement et signé (Bas-Intyamon, Belfaux, Crésuz, Fräschels, Grolley, Prez, Surpierre et Vallon). Onze ont refusé (Estavayer, Granges-Paccot, Lully, Marsens, Montagny, Morat, Pierrafortscha, Dirlaret, Saint-Aubin, Villaz, Vuisternens) et 105 n

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11