La Liberté

«Redevenir une fabrique de cadres»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
chef de l’Armée suisse, commandant de corps
chef de l’Armée suisse, commandant de corps
Partager cet article sur:
25.09.2021

Economie, Thomas Süssli » Le chef de l’Armée suisse Thomas Süssli se trouvait hier à Forum Fribourg pour une rencontre avec des représentants des entreprises du canton. Entré en fonction le 1er janvier 2020, le commandant de corps d’origine argovienne fêtait ses 55 ans, mais il était avant tout là pour souligner l’importance des synergies entre les mondes économique et militaire dans un canton où l’armée emploie 450 collaborateurs et forme une cinquantaine d’apprentis, selon le conseiller d’Etat Maurice Ropraz, à la tête de la Direction de la justice et de la sécurité.

Avez-vous une relation particulière avec le canton de Fribourg ou la Broye vaudoise?

Thomas Süssli: Mon lien avec le canton est lié à l’armée. J’ai effectué ma formation d’officier à la caserne de la Poya, à Fribourg, mais aussi à Moudon pour diriger des troupes d’hôpital. J’ai effectué ensuite des services au sein de la Brigade logistique 1 (dont il a hérité du commandement en

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00