La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Victimes collatérales de la pandémie

Cent trois chats, 27 chiens, 22 lapins, 14 cochons d’Inde, 3 hamsters, 2 souris et 2 chinchillas ont trouvé refuge à la SPA fribourgeoise. © Alain Wicht
Cent trois chats, 27 chiens, 22 lapins, 14 cochons d’Inde, 3 hamsters, 2 souris et 2 chinchillas ont trouvé refuge à la SPA fribourgeoise. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
Publié le 13.10.2021

L’engouement pour les animaux de compagnie depuis 2020 a des conséquences sur leur bien-être

Natasha Hathaway

Animaux » La crise du Covid-19 a entraîné un véritable engouement pour les animaux de compagnie. Présence accrue à la maison grâce au télétravail, éloignement social ou enfants à occuper: autant de raisons qui ont créé un cadre propice aux adoptions. Les chiots, les chatons ou les lapins ont rarement autant eu la cote. Une tendance qui n’est pas sans conséquence puisque les refuges et associations observent à présent une augmentation des abandons et que les chats errants sont de plus en plus nombreux.

«Les propriétaires ne font pas leur travail, ils ne stérilisent pas leurs chats.»
Samantha Oberson

Chimère, Capuche, Ankara, Fribo, Pégase, Napo, Tartine: quelques prénoms parmi ceux des 103 chats accueillis au refuge de la Société fribourgeoise pour la protection des animaux (

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00