La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Des étudiants et des chercheurs ukrainiens trouvent refuge à l’Université de Fribourg

Poursuivre ses études ou ses recherches académiques malgré la guerre: cette possibilité a été offerte à plusieurs étudiants arrivant d’Ukraine et qui fréquentent désormais l’Université de Fribourg. Cette dernière accueille également des chercheurs grâce au programme «Scholars at Risk» qui leur permet d’être engagés pour au moins une année. 

L'Université de Fribourg accueille déjà des étudiants et des chercheurs ukrainiens. © Aldo Ellena-archives
L'Université de Fribourg accueille déjà des étudiants et des chercheurs ukrainiens. © Aldo Ellena-archives

Natasha Hathaway

Publié le 21.04.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

En Ukraine, Oksana Ruchynska travaillait en tant que professeure au sein du département d’histoire antique et médiévale de l’Université nationale de Kharkiv. Forcée de fuir son pays en raison de la guerre, elle met désormais ses compétences au service du département d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université de Fribourg. Un «transfert» rendu possible par Véronique Dasen, professeur ordinaire au département d’histoire de l’art et d’archéologie fribourgeois, qui s’intègre dans le programme «Scholars at Risk» (chercheurs en péril), dont fait partie l’institution fribourgeoise. 

Le programme «Scholars at Risk» est une organisation non-gouvernementale basée à New York dont font partie 35 universités et hautes écoles d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11