La Liberté

Cologna entretient un mince espoir

Publié le 29.01.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Ski de fond » Il faudra un petit miracle pour que le Grison gagne une médaille aux JO.

Dario Cologna s’est fait très discret depuis son abandon au Tour de ski. A moins de dix jours de la première épreuve de fond des JO de Pékin, les raisons d’espérer un ultime exploit de sa part résident plus dans son passé de champion que dans ses dernières sorties.

Il faudrait un petit miracle pour que le Grison parvienne à accrocher en Chine une nouvelle médaille olympique à son formidable tableau de chasse (4 titres). Une comparaison avec un Roger Federer, plus d’une fois revenu de très loin alors que beaucoup l’avaient «enterré», paraît d’autant moins appropriée que le fond est un sport essentiellement physique où l’acquis se perd plus rapidement. «Le but reste d’obtenir une médaille, la possibilité existe. Nous avons une bonne équipe de relais. Mais toutes les étoiles devront s’aligner», a déclaré, timidement, la star de Val Müstair dans une récente interview à Blue News.

Aucune épreuve de Coupe du monde n’a été organisée ces trois dernières semaines, Covid oblige. Cologna a cependant, presque en catimini, rechaussé ses lattes de compétition à l’occasion d’un 30 km en skating en Coupe des Alpes, dimanche dernier à Oberstdorf. Pour un résultat décevant: 14e, à 14 secondes du vainqueur, son coéquipier Jason Rüesch.

Officiellement, Dario Cologna a jeté l’éponge au Tour de ski début janvier en raison de cette toux sèche et persistante dont il souffre depuis plusieurs années, surtout par grand froid. Mais le chef du fond suisse, Christian Flury, a reconnu que ce n’était la raison première. Son protégé n’était pas au niveau attendu. ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00