La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Entre le marteau et l’enclume

Depuis une année, en plus de ses activités habituelles, Swiss Olympic doit gérer la crise du Covid-19

Au printemps 2020, la mise en place de concepts de protection avait permis la reprise progressive du sport. © Keystone-archives
Au printemps 2020, la mise en place de concepts de protection avait permis la reprise progressive du sport. © Keystone-archives

Patrick Biolley

Publié le 24.03.2021

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Fédérations » Depuis le début de la pandémie, il y a un peu plus d’un an maintenant, la parole a souvent été donnée aux peines et parfois aux joies des sportifs, des clubs et des fédérations, mais derrière ceux-ci il y a Swiss Olympic. Récemment, c’est la faîtière du sport helvétique qui a été pointée du doigt lors de la mise en application des décisions du Conseil fédéral concernant la définition du semi-professionnalisme par exemple (lire ci-dessous).

Même face aux critiques, le calme règne à Ittigen. Et malgré la tempête Covid-19, les collaborateurs continuent leur mission au-delà de la crise qui est venue chambouler les plans de Swiss Olympic il y a 13 mois. «C’est tout de même devenu une grosse partie du travail. Le but étant de préser

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00