La Liberté

Le lendemain, il faut assumer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Demain, un long trajet attend les joueurs de Floorball Fribourg. © Charles Ellena
Demain, un long trajet attend les joueurs de Floorball Fribourg. © Charles Ellena
Partager cet article sur:
09.10.2021

Du Tessin, les joueurs de Fribourg reviendront bien au-delà de minuit, lundi matin

Pierre Salinas

Unihockey » «A la place de l’armée, j’ai choisi de faire le service civil. Je travaille aux soins intensifs de l’Hôpital cantonal. Je commence tous les jours à 7 h, tous les jours aussi, je me réveille à 5 h 30. Et pas question de ne pas être à l’heure, car je dois prendre la relève!»

Loris Lommano a 22 ans et porte le maillot de Floorball Fribourg, en ligue B. La ligue B: une division que l’on qualifiera d’hybride qui abrite une immense majorité d’amateurs – à Fribourg, ils le sont tous – mais où la fréquence des matches et des entraînements est aussi soutenue ou presque qu’en ligue A. «On s’entraîne comme les chefs mais on reste des bracaillons», résume, un sourire en coin, Stefan Hayoz, dont l’équipe se déplace demain à Tenero, où Gordola a l’habitude de recevoir. Le coup d’envoi est fixé à 19 h 30. Parce qu’un match peut durer jusqu’à deux tours d’horloge, éventuelles prolongations et indispensable décrassage non compris, les visiteurs ne remonteront pas dans le car avan

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00