La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: Mon hygiéniste est une sainte!

Notre chroniqueur Marc Aebischer fait partie des rares personnes qui aiment aller chez l'hygiéniste. Voici pourquoi

De tels outils maniés par des mains de velours, cela donne presque une symphonie. © Caroline LM/Unsplash
De tels outils maniés par des mains de velours, cela donne presque une symphonie. © Caroline LM/Unsplash

Marc Aebischer

Publié le 04.12.2023

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le mot de la fin » En tenue lunaire pour vous accueillir, gage d’une hygiène parfaite dans son cabinet, Sainte-Carolina vous couche sous sa lampe qui fait à la fois office d’auréole et de halo. Ou devrais-je plutôt parler de fée, eu égard à la minutie de ses doigts et à la douceur de ses gestes, qui sont des échos de sa voix.

Avant elle, aller chez l’hygiéniste dentaire s’avérait une souffrance. Je m’y astreignais avec la sensation d’aller faire une coloscopie par le haut, animé d’une envie très moyenne qu’on m’enfile toutes sortes de tuyaux dans l’orifice buccal puis de cracher au rinçage le sang de mes gencives. J’y allais à mon corps défendant, un peu comme on invite un végane à visiter la Micarna.

Je n’en veux point à mes ex-hygiénistes, bien entendu, car c’est une vocation absolument admirable! En effet, je me suis toujours demandé comment on pouvait vouloir passer le plus clair de sa semaine avec ses doigts dans la bouche d’inconnus pour faire place nette là où leu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11