La Liberté

Odermatt s’assure le grand globe

Deuxième et troisième ce week-end, le Nidwaldien peut se consoler avec le classement général

Hier, à Kranjska Gora, Marco Odermatt a laissé filer la victoire dans le dernier mur. © Keystone
Hier, à Kranjska Gora, Marco Odermatt a laissé filer la victoire dans le dernier mur. © Keystone
Publié le 14.03.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Ski alpin » Marco Odermatt a pris la 3e place du deuxième géant de Kranjska Gora. Le Nidwaldien a été battu par Henrik Kristoffersen et par Stefan Brennsteiner, mais il se console avec le grand globe au lendemain de s’être assuré le classement de la discipline.

L’éclair blond d’Hergiswil possède désormais 329 points d’avance sur Aleksander Aamodt Kilde alors qu’il ne reste plus que quatre courses lors des finales à Méribel/Courchevel et donc 400 points en jeu. Mais le Norvégien, qui se ressent de son genou, ne s’alignera pas en slalom, ce qui signifie qu’Odermatt est assuré du grand globe de cristal. Le Norvégien se consacrera aux deux courses de vitesse avec notamment le globe de la descente et la bataille avec Beat Feuz.

En décrochant le général de la Coupe du monde, Odermatt rejoint un cercle très fermé. Le Nidwaldien n’est finalement que le cinquième Suisse à remporter la récompense suprême. Avant lui? Peter Lüscher s’est imposé en 1979, Pirmin Zurbriggen en 1984, 87, 88 et 90, Paul Accola en 1992 et Carlo Janka en 2010. Mais si tout se déroule normalement, Odi ne devrait pas s’arrêter là. Brillant dans trois disciplines et encore en phase ascendante, le champion olympique de géant est face à un avenir radieux si la santé suit.

Battu dans le mur

En Slovénie, le leader du classement général de la Coupe du monde a manqué sa 11e victoire en Coupe du monde, la 7e en géant, pour 0’’27. En tête après la première manche, le Nidwaldien a tout tenté pour aller chercher ce succès, mais il a commis quelques imprécisions en attaquant. Libéré du poids de la poursuite du globe de la discipline depuis samedi, Odi avait toutes les cartes en main pour signer une belle victoire, surtout qu’il est en général très fort lorsqu’il y a deux courses dans une même station. «Je ne suis pas fan de ces doubles courses, a-t-il pourtant reconnu au micro de SRF. Cela diminue la performance de chaque course, qui plus est lors des classiques.»

Le Mozart d’Hergiswil a laissé la victoire à son rival Henrik Kristoffersen dans le dernier mur. Très en forme en cette fin de saison, le Scandinave s’offre une 28e victoire en Coupe du monde, la 7e en géant. Si Odermatt a enlevé quatre géants, Kristoffersen a gagné les trois autres. En forme au bon moment, le Norvégien a peut-être un tout petit peu plus faim que ses rivaux.

Les autres Suisses ont fait le job, mais il a manqué un petit quelque chose. Gino Caviezel a légèrement rétrogradé après sa 4e place à l’issue de la manche matinale. Sixième place pour le Grison à 0’’68. Loïc Meillard a terminé 9e. ATS


Gisin sur la boîte

Michelle Gisin a pris la 3e place du slalom d’Are.

Et un 18e podium en Coupe du monde pour Michelle Gisin, son septième en slalom. Il ne lui a pas manqué grand-chose pour aller cueillir le deuxième succès de sa carrière puisqu’elle termine à 0’’23 de Liensberger, déjà victorieuse l’an dernier sur cette piste.

Dans la lutte pour le grand globe, Mikaela Shiffrin, 9e, a cédé du terrain à Petra Vlhova. Mais heureusement pour l’Américaine, la Slovaque n’a pris que la 4e place. Cela signifie que Shiffrin possède 56 points d’avance. Dans le camp suisse, hormis le podium de Michelle Gisin, ce slalom suédois a mis en lumière le retour au premier plan de Mélanie Meillard. 26e après la manche initiale, la skieuse d’Hérémence a réussi un superbe second parcours pour revenir à la 8e place. ATS

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00