La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Automobilisme: Emeric Betticher à la recherche de la précision

A 20 ans, le Veveysan découvrait La Roche - La Berra sur sa Renault Clio. Le néophyte disputait la deuxième course de côte de sa jeune carrière, entamée l’an passé via quatre slaloms.

Emeric Betticher: «A la première manche, j’essaie d’assurer un temps en cas de pépin par la suite. Après, seulement, je donne tout.» © Alain Wicht
Emeric Betticher: «A la première manche, j’essaie d’assurer un temps en cas de pépin par la suite. Après, seulement, je donne tout.» © Alain Wicht

Gilles Liard

Publié le 17.06.2024

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Si vous croisez un homme avec des lacets rouges ficelés sur sa chaussure droite et bleus sur la gauche dans le paddock du championnat de Suisse auto, vous aurez alors reconnu Emeric Betticher. A 20 ans, le jeune homme du Crêt a découvert La Roche - La Berra, volant en main, en fin de semaine. Car le tracé, l’ambiance et les vapeurs d’essence, le garçon connaît depuis sa plus tendre enfance lorsqu’il accompagnait sur les slaloms et courses de côte helvétiques son paternel de pilote, Stéphane. La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre, vous l’aurez compris. Mais, contrairement à son géniteur qui privilégiait la monoplace, une formule Ford en l’occurrence, le jeune mécanicien du Crêt étrenne une voiture fermée, une Renault Clio RS 2 1998 cmc, dans la relevée catégorie E1 jusqu’à 2 litres.

Le néophyte disputait la deuxième course de côte de sa jeune carrière, entamée l’an passé via quatre slaloms. Après Heimberg, voilà dix jours, il s’est lancé à l’assaut des cinq épingles et moul

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11