La Liberté

Son tout premier à Montréal

Max Verstappen a remporté hier le Grand Prix du Canada devant Carlos Sainz

Max Verstappen a su maintenir Fernando Alonso à bonne distance dans les premiers virages. © Keystone
Max Verstappen a su maintenir Fernando Alonso à bonne distance dans les premiers virages. © Keystone
Publié le 20.06.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Formule 1 » Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a remporté sans encombre son premier Grand Prix du Canada hier à Montréal. Il conforte sa mainmise sur le championnat du monde de formule 1 après 9 manches sur 22. Il se souviendra désormais du Québec comme d’une province victorieuse: jamais Verstappen n’avait gagné à Montréal. Il faut dire que la F1 n’avait plus visité le Canada depuis 2019, pandémie oblige, manquant ainsi le premier titre de Verstappen en 2021.

Désormais bien lancé sur la route de son deuxième sacre, Verstappen continue d’accélérer. Vainqueur de son sixième Grand Prix sur neuf cette saison, «Mad Max» a devancé sur le podium Carlos Sainz (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes). Il compte désormais 46 points d’avance sur son équipier Sergio Pérez, qui a dû abandonner (boîte de vitesses), et 49 sur Charles Leclerc (Ferrari), 5e hier. Autre candidat déclaré pour le titre mondial, le Monégasque était parti de la dernière ligne en raison d’une pénalité pour changement de moteur au-delà des trois autorisés par saison.

La 26e victoire en F1 du Néerlandais de 24 ans est logique. Vendredi et samedi, il avait été le plus rapide des essais puis des qualifications, s’offrant la 15e pole position de sa carrière. Au départ devant des tribunes pleines (380 000 spectateurs au total, de vendredi à hier), Verstappen a facilement déjoué les plans de l’Espagnol Fernando Alonso (Alpine). Le double champion du monde (2005, 2006) n’a pas réussi, comme il l’avait promis, à doubler le poleman au premier virage. L’éternel Ibère de 40 ans, qui démarrait sur la première ligne pour la première fois depuis dix ans, a fini 7e, juste derrière son équipier français Esteban Ocon.

Fiabilité retrouvée?

L’autre Espagnol, Carlos Sainz, n’a rien pu faire non plus face au Néerlandais. Leclerc hors jeu, Ferrari comptait sur lui. Mais l’heure de son premier succès en F1 attendra encore. Rien n’était jouable face à Verstappen. S’il a laissé la tête à Sainz, à deux reprises, le temps de quelques tours, ce n’était qu’en raison du jeu des arrêts au stand différés. La sortie d’une voiture de sécurité au 50e tour sur 70 (sortie de piste de Yuki Tsunoda) a offert à Sainz l’occasion d’enfin attaquer, mais ses algarades n’ont pas été récompensées.

Du fond de la grille, Leclerc a lui tout fait pour remonter. Progressivement, il s’est replacé dans les points. Finalement 5e, il en ramène de précieux. Surtout, son moteur a tenu le coup. De quoi espérer des jours meilleurs pour Ferrari, qui restait sur un double abandon sur casse mécanique en Azerbaïdjan.

Des points pour Alfa

A l’opposé, Red Bull a vu les problèmes de fiabilité revenir. Heureusement pour Verstappen, seule l’autre monoplace autrichienne, celle de Pérez, a été touchée. Pour Alfa Romeo, cette course montréalaise se termine bien. L’écurie de Hinwil a réussi à faire entrer ses deux voitures dans les points pour la deuxième fois depuis le début de la saison à Bahreïn. Valtteri Bottas et Zhou Guanyu se sont classés respectivement 8e et 9e. ATS/AFP

Classements

Montréal. Grand Prix du Canada (70 tours de 4’’361 km/305’’27 km): 1. Max Verstappen (NED), Red Bull-Honda, 1h36’21’’757 (190,075 km/h). 2. Carlos Sainz (ESP), Ferrari, à 0’’993. 3. Lewis Hamilton (GBR), Mercedes, à 7’’006. 4. George Russell (GBR), Mercedes, à 12’’313. 5. Charles Leclerc (MON), Ferrari, à 15’’168. 6. Esteban Ocon (FRA), Alpine-Renault, à 23’’890. 7. Fernando Alonso (ESP), Alpine-Renault, à 24’’945. 8. Valtteri Bottas (FIN), Alfa Romeo-Ferrari, à 25’’247. 9. Zhou Guanyu (CHN), Alfa Romeo-Ferrari, à 26’’952. 10. Lance Stroll (CAN), Aston Martin-Mercedes, à 38’’222. 20 pilotes au départ, 17 classés.

Tour le plus rapide: Sainz (63e) en 1’15’’749 (207,258 km/h). Abandons: Sergio Perez (MEX), Red Bull-Honda (8e tour/10e): boîte de vitesses. Mick Schumacher (GER), Haas-Ferrari: Moteur. Yuki Tsunoda (JPN), AlphaTauri-Honda (48e/15e): accident.

Championnat du monde (8/22 + sprint à Imola). Pilotes: 1. Verstappen 175 (2)*. 2. Perez 129 (2)*. 3. Leclerc 126 (3)*. 4. Russell 111. 5. Sainz 102 (1*). 6. Hamilton 77. 7. Norris 50 (1)*. 8. Bottas 44. 9. Ocon 39. 10. Alonso 22. * 1 point pour le tour le plus rapide Grand Prix.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • La passe de deux de Bagnaia

    Motocyclisme » L’Italien Francesco Bagnaia (Ducati) a remporté le Grand Prix MotoGP de Grande-Bretagne, hier à Silverstone. Le Français Fabio Quartararo...
  • pictogramme abonné La Liberté Valentin Guillod se distingue en Suède

    Motocross » Valentin Guillod poursuit sa marche en avant en mondial. Le Vulliérain a renouvelé son excellente performance signée en Tchéquie, au début...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11