La Liberté

Des cantons inventifs pour vacciner

Passage en revue des points forts de la Semaine de la vaccination qui commence aujourd’hui en Suisse

A l’image de la vaccination dans le tram de Zurich, les cantons vont innover pour se rapprocher de la population cible durant la Semaine de la vaccination. © Keystone
A l’image de la vaccination dans le tram de Zurich, les cantons vont innover pour se rapprocher de la population cible durant la Semaine de la vaccination. © Keystone
Publié le 08.11.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Campagne » Vaccination sur l’eau, information via Facebook live, tombola ou piqûre sous hypnose: certains cantons se montrent créatifs en vue de la semaine de la vaccination qui débute aujourd’hui. Objectif: convaincre les réticents pour éviter une surcharge hospitalière.

De nombreuses associations et organisations, de concert avec les autorités cantonales, travaillent à cette Semaine de la vaccination, qui ne devrait pas coûter plus de 96 millions de francs à la Confédération. A titre de comparaison, les tests Covid gratuits pour obtenir un certificat lui coûtent jusqu’à 50 millions par semaine.

Des concerts

Point culminant de la semaine, la tournée Back on Tour, avec notamment Stress, Sophie Hunger et Stefanie Heinzmann, qui sera lancée mardi à Berne en présence du président de la Confédération Guy Parmelin. Elle passera également par Thoune, Lausanne (mardi), Sion (mercredi), Saint-Gall et Lucerne. Il sera possible de se faire vacciner sur place. Le nombre de spectateurs sera limité.

Dès lundi, les cantons multiplieront les actions pour informer la population, tandis que les unités de vaccination mobile entreront en action dans les quatre coins du pays. De nombreuses personnalités du sport, de la culture, de l’économie et de la politique doivent faire la promotion de la vaccination.

Tombola à Genève

Vaud proposera un Facebook live consacré à la vaccination lundi. Des médecins et des spécialistes répondront aux questions des personnes indécises. Quatre séances d’information seront en outre organisées dans des communes au cours de la semaine.

Plus créatif, le canton de Genève va miser sur l’humour et la culture pour séduire le plus grand nombre. Les personnes qui recevront leur première dose pendant cette semaine pourront participer à un tirage au sort pour décrocher un «moment unique genevois». Il s’agit par exemple d’une visite guidée du bunker historique du gouvernement avec Mauro Poggia, d’une descente en rappel encadrée par la police ou encore de conduire un véhicule blindé sur le tarmac de l’aéroport.

Le canton organise aussi en collaboration avec la Ville de Genève une vaccination inédite au sein du Palais Eynard vendredi et samedi. Un apéritif sera proposé à l’extérieur. Enfin, un centre de vaccination transfrontalier ouvrira ses portes lundi sur le site du CERN à Meyrin.

Dans le canton de Fribourg, le nombre d’équipes de vaccination mobiles passera de deux à quatre. Les équipes s’arrêteront dans des communes, des entreprises, des centres commerciaux et d’autres lieux fréquentés. Le canton de Jura mise grosso modo sur les mêmes idées, tout comme le canton de Berne. Les autorités bernoises comptent envoyer leur camion de vaccination en tournée. Des points de vaccination éphémères seront installés dans quatre centres commerciaux. En Valais, un stand d’information itinérant se rendra dans six villes du canton. Des conseils individuels ciblés seront également donnés aux personnes en quarantaine via les équipes chargées du traçage des contacts.

Vacciner les étrangers

Elève modèle de la vaccination, le canton de Zurich va installer un village de la vaccination dans le grand hall de la gare centrale du chef-lieu, café et boules de Berlin compris. Candidats au vaccin et indécis de tous cantons pourront s’y informer, recevoir des conseils et s’y faire vacciner. En outre, les pharmacies seront ouvertes jusqu’à minuit vendredi et samedi à l’occasion de la «nuit de la vaccination».

Le canton de Zurich mettra aussi l’accent sur la vaccination des habitants de nationalité étrangère, sous-représentés parmi les vaccinés. Des experts multilingues informeront le public dans les centres de vaccination.

Hypnose et taxi gratuit

De son côté, Bâle-Ville veut cibler les jeunes et les jeunes adultes, notamment par le biais du réseau social TikTok. Tout comme Bâle-Campagne, elle proposera la vaccination sur des bateaux sur le Rhin. Dans le canton de Lucerne, tout groupe de cinq personnes, que ce soit une famille, une organisation ou une petite entreprise, pourra demander la venue sur place d’une équipe de vaccination mobile.

Cancres de la vaccination, les cantons de Suisse orientale ont mis les bouchées doubles. En Appenzell Rhodes-Extérieures, un service de taxi gratuit transportera les personnes intéressées. Les plus craintifs de la piqûre pourront se faire vacciner sous hypnose rapide chez un médecin de famille.

Le Conseil fédéral n’a pas communiqué d’objectifs chiffrés pour cette semaine. Il tirera le bilan après, a annoncé le président de la Confédération Guy Parmelin. Il faut avant tout éviter une surcharge hospitalière, et une refermeture des lieux de rencontres. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00