La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La Suisse comme une impasse

Les ressortissants d’Etats tiers qui fuient l’Ukraine se voient refuser une protection

Dans les centres d’accueil (ici à Givisiez), les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine ne sont pas tous d’origine ukrainienne. © Keystone
Dans les centres d’accueil (ici à Givisiez), les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine ne sont pas tous d’origine ukrainienne. © Keystone

Sophie Dupont

Publié le 12.05.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Guerre » Les ressortissants d’Etats tiers qui ont fui la guerre en Ukraine n’ont pour la plupart pas les mêmes droits que ceux qui ont un passeport ukrainien. Parmi eux, beaucoup sont originaires d’Afrique et du Moyen-Orient. Certains y travaillaient, beaucoup y étudiaient et cherchent aujourd’hui à terminer leurs études en Europe. Problème: sans passeport ukrainien, s’ils sont originaires d’Etats considérés comme sûrs, ils n’ont pas accès au statut S et on leur propose une procédure d’asile ordinaire.

«Ces personnes subissent une double discrimination. Beaucoup d’afrodescendants ont eu de la peine à quitter l’Ukraine et il a été très compliqué pour eux d’arriver jusqu’ici sans passeport ukrainien. En Suisse, ils sont traités différemment alors qu’ils fuient la mê

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11