La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le cinéma suisse cible Netflix

Les Suisses se prononceront pour taxer les plateformes de diffusion en ligne au profit du cinéma indigène. La campagne tourne au combat politique entre la gauche et la droite, avec une bataille de chiffres à la clef

«Grand fan des séries de Netflix», le ministre de la Culture Alain Berset lançait ce mardi la campagne en faveur de la loi visant à privilégier les productions indigènes. © Keystone
«Grand fan des séries de Netflix», le ministre de la Culture Alain Berset lançait ce mardi la campagne en faveur de la loi visant à privilégier les productions indigènes. © Keystone

Xavier Lambiel

Publié le 08.03.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Streaming » «Grand fan des séries de Netflix», Alain Berset cite La casa de papel en Espagne ou Lupin en France. Pour défendre la loi qui oblige toutes les plateformes de streaming à réinvestir 4% de leurs recettes dans les productions indigènes, le ministre de la Culture insiste: «Les fictions suisses ne sont pas des superproductions, mais elles sont de qualité, et c’est dans notre intérêt de défendre notre identité.» Les Suisses voteront le 15 mai prochain. S’ils acceptent cette proposition, ce sont 18 millions de francs qui devraient être réinjectés dans le cinéma indigène chaque année. Les chaînes de télévision sont déjà soumises à cette obligation.

Le référendum a été organisé par les jeunes du PLR, de l’UDC et des Vert’libé

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11