La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Un vent défavorable aux médias au parlement»

Publié le 11.05.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Liberté de la presse » Le Conseil national enfonce le clou. Hier, occupé à réviser le Code de procédure civile, il a suivi le Conseil des Etats et décidé par 99 voix contre 81 et 7 abstentions de faciliter l’interdiction d’un article de presse qui peut porter préjudice à quelqu’un. Désormais, un juge peut empêcher une publication s’il considère que l’atteinte à la personne peut être «grave». Auparavant, il fallait qu’elle soit «particulièrement grave».

Biffer l’adverbe «particulièrement», ce n’est pas très important, non?

Si, c’est important! Quand un juge statue sur des mesures provisionnelles, il le fait en urgence, parfois sans même entendre le journaliste concerné. Il fonde sa décision sur une vraisembl

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Faute grave avec Mussolini

    Université de Lausanne » Le retrait du doctorat honorifique remis au dictateur en 1937 n’est pas recommandé par le rapport d’un groupe de travail.«Le groupe...
  • Moins d’argent pour les remplacer

    Chauffages » Le programme d’aide pour le remplacement de chauffages polluants, prévu dans le contre-projet indirect à l’initiative pour les glaciers, divise...
  • Le Credit Suisse soulagé

    Affaire Greensill » Le groupe bancaire Credit Suisse a annoncé hier la conclusion d’un accord avec la société minière canadienne Bluestone Resources. Ce...
  • Les loups doivent pouvoir être tirés préventivement

    Conseil des Etats » La régulation des loups revient sur le tapis. Un peu plus d’un an après le rejet de la loi sur la chasse, la commission de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00